Le Droit
Martin Francoeur
Le Nouvelliste
Martin Francoeur
Sylvain Leblanc
Sylvain Leblanc

Une chance qu’il y avait le bureau du député...

ÉDITORIAL / C’est une histoire surréaliste qui est arrivée à Sylvain Leblanc, un travailleur autonome de Saint-Mathieu-du-Parc qui s’était fait voler son identité et qui a vu ses versements de la prestation canadienne d’urgence interrompus. Déjà qu’on imagine le cauchemar que peut provoquer une absence de revenus pour une période prolongée, on constate aussi qu’il y a un problème majeur dans la prestation du service à la clientèle. Passer par le bureau d’un député pour régler un dossier semblable ne devrait pas devenir une norme.