Le Droit
En cette période de confinement, on dort moins bien, on se réveille plus souvent, et notre cerveau a plus d’occasions de se souvenir de nos rêves.
En cette période de confinement, on dort moins bien, on se réveille plus souvent, et notre cerveau a plus d’occasions de se souvenir de nos rêves.

Le confinement fait-il rêver davantage?

Louis-Denis Ebacher
Louis-Denis Ebacher
Le Droit
Ceux et celles qui ont l’impression de rêver plus souvent en cette période de confinement n’ont pas la berlue. Si cette impression est valable, dire qu’on « rêve plus » n’est peut-être pas tout à fait approprié. Plus précisément, rappellent deux professionnels du sommeil, on ne « rêve pas davantage », mais on « se souvient davantage » de nos rêves en cette période unique de nos existences. Mais pourquoi ?