Le Droit
Dès son entrée en fonction, l’automne dernier, la nouvelle déléguée générale du Québec à Dakar, Fatima Houda-Pepin, a éprouvé des difficultés à gérer le personnel mis à sa disposition.
Dès son entrée en fonction, l’automne dernier, la nouvelle déléguée générale du Québec à Dakar, Fatima Houda-Pepin, a éprouvé des difficultés à gérer le personnel mis à sa disposition.

Fatima Houda-Pepin sous surveillance

La Presse Canadienne
QUÉBEC — Dès son entrée en fonction, l’automne dernier, la nouvelle déléguée générale du Québec à Dakar, Fatima Houda-Pepin, a éprouvé des difficultés à gérer le personnel mis à sa disposition.