Le Droit
«La faible application de la législation anticorruption a été mise en évidence par la récente affaire impliquant SNC-Lavalin», souligne Transparency International, dans ses observations visant à expliquer la note octroyée au Canada. Au terme d’un accord entre la défense et la Couronne, la division de construction de SNC-Lavalin a plaidé coupable à une accusation de fraude pour des gestes posés en Libye entre 2001 et 2011.
«La faible application de la législation anticorruption a été mise en évidence par la récente affaire impliquant SNC-Lavalin», souligne Transparency International, dans ses observations visant à expliquer la note octroyée au Canada. Au terme d’un accord entre la défense et la Couronne, la division de construction de SNC-Lavalin a plaidé coupable à une accusation de fraude pour des gestes posés en Libye entre 2001 et 2011.

Classement sur la corruption: le Canada recule, hanté par l’affaire SNC-Lavalin

Julien Arsenault
La Presse
MONTRÉAL — La controverse entourant SNC-Lavalin a des répercussions à l’international pour le Canada, qui cède du terrain dans le classement annuel de Transparency International des pays considérés parmi les moins corrompus.