Le Droit
Tournage étalé sur deux semaines, budget de moins de 150000 $... le contexte fait déjà d’«Eaux troubles» un film spécial. En plus, l’œuvre se distingue par son caractère résolument bilingue.
Tournage étalé sur deux semaines, budget de moins de 150000 $... le contexte fait déjà d’«Eaux troubles» un film spécial. En plus, l’œuvre se distingue par son caractère résolument bilingue.

Les difficultés «bilingual» du film «Eaux troubles» [PHOTOS]

Yves Bergeras
Yves Bergeras
Le Droit
Plan moyen. Le bureau d’un cabinet médical. Dans cet espace exigu, la comédienne franco-ontarienne Valérie Descheneaux, debout en sarrault blanc, dans son rôle de psychiatre, envoie trois répliques à son partenaire de jeu. En anglais, les répliques.