Le Droit
«En immigration, on veut protéger notre culture et notre langue française, mais comment protéger notre langue si tous les jeunes écoutent des séries en anglais sur Netflix?» s'interroge la députée solidaire Catherine Dorion.
«En immigration, on veut protéger notre culture et notre langue française, mais comment protéger notre langue si tous les jeunes écoutent des séries en anglais sur Netflix?» s'interroge la députée solidaire Catherine Dorion.

Catherine Dorion veut exiger un minimum de contenu québécois à Netflix

Patricia Cloutier
Patricia Cloutier
Le Soleil
La députée solidaire Catherine Dorion veut que Québec se tienne debout face au géant Netflix en exigeant qu’un pourcentage de contenu québécois soit disponible sur sa plate-forme. Elle réclame une commission parlementaire pour faire face à ce qu’elle considère comme une «menace importante» pour la culture québécoise.