Le Droit

Élection au Sénégal : pour un scrutin libre, démocratique et transparent

À vous la parole
À vous la parole
Le Droit
OPINION / C’est la première fois au Sénégal que le principal parti d’opposition, le parti démocratique sénégalais (PDS) — qui existe depuis 1974, année marquant la fin du parti unique au Sénégal — ne participe à une élection présidentielle et que les principaux adversaires politiques, en l’occurrence l’ancien ministre libéral Karim Wade et l’ancien maire-député Khalifa Sall, sont écartés de manière arbitraire. La démocratie est une affaire de franc-jeu nourrie par des « gentlemen » favorisant de manière élégante la sportivité.