Le Droit
Il a une très grande déception et un sentiment profond de perte et d’attaque auprès des francophones de l’Ontario.
Il a une très grande déception et un sentiment profond de perte et d’attaque auprès des francophones de l’Ontario.

Préparons bien le terrain

À vous la parole
À vous la parole
Le Droit
OPINION / La décision du gouvernement de l’Ontario d’abolir le projet d’une université franco-ontarienne et le réaménagement du Commissariat aux services en français obligent les francophones de l’Ontario de se rallier et prendre des actions tant politiques que possiblement juridiques afin de récupérer les institutions acquises après de dures luttes. Voilà l’importance pendant des années pour les francophones de l’Ontario d’avoir développé des institutions communautaires pouvant intervenir auprès des instances gouvernementales et protéger leurs droits et intérêts.