Le Droit
Maintenant bien ancré au Canada, le chanteur australien Hein Cooper effectue une courte tournée québécoise en novembre notamment pour présenter ses nouvelles chansons, à paraître sur un album à venir. On peut dire aujourd’hui que le Québec l’a adopté, sa chanson Rusty ayant obtenu un prix SOCAN de la chanson populaire le mois dernier. C’est la formation sherbrookoise Hey Major qui s’occupe de la première partie pour une demi-douzaine de spectacles de la tournée.
Maintenant bien ancré au Canada, le chanteur australien Hein Cooper effectue une courte tournée québécoise en novembre notamment pour présenter ses nouvelles chansons, à paraître sur un album à venir. On peut dire aujourd’hui que le Québec l’a adopté, sa chanson Rusty ayant obtenu un prix SOCAN de la chanson populaire le mois dernier. C’est la formation sherbrookoise Hey Major qui s’occupe de la première partie pour une demi-douzaine de spectacles de la tournée.

Le Québec comme deuxième maison pour Hein Cooper

Steve Bergeron
Steve Bergeron
La Tribune
Sherbrooke — On peut dire que le « processus d’adoption » des Québécois envers le jeune chanteur australien Hein Cooper est bien consommé : le mois dernier, l’artiste s’est vu remettre le prix SOCAN chanson populaire (plus de 10 000 000 d’écoutes sur Spotify) pour sa pièce Rusty, extraite de son premier album The Art of Escape. Par envie créatrice et souci de tisser des liens avec sa deuxième maison, Hein avait également enregistré la pièce en français avec son amie Pomme.