Le Droit
Lors de son témoignage à l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées, la commissaire de la GRC Brenda Lucki s’est excusée aux familles pour toute la douleur qu’elles ont ressentie après le décès ou la disparition de leurs proches.
Lors de son témoignage à l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées, la commissaire de la GRC Brenda Lucki s’est excusée aux familles pour toute la douleur qu’elles ont ressentie après le décès ou la disparition de leurs proches.

Femmes autochtones disparues ou assassinées: la GRC présente ses excuses

Ryan McKenna
La Presse Canadienne
REGINA — La commissaire de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) a transmis les excuses de son organisation aux familles des femmes autochtones disparues ou assassinées, lundi, et a promis de travailler à améliorer les relations entre le corps de police et les communautés des Premières Nations.