Le Droit
Le rapport de l’espèce humaine avec la nature et les animaux doit être impérativement corrigé, plaide le documentaire «La Terre vue du cœur».
Le rapport de l’espèce humaine avec la nature et les animaux doit être impérativement corrigé, plaide le documentaire «La Terre vue du cœur».

La Terre vue du cœur: ne tuons pas la beauté du monde ***1/2

Normand Provencher
Normand Provencher
Le Soleil
CRITIQUE / Les documentaires sur l’état inquiétant de notre planète ont été nombreux ces dernières années. Mais seuls les pisse-vinaigre diront qu’il y en a trop. Chacun a son importance face à l’urgence d’éveiller les consciences. Le dernier en lice, «La Terre vue du cœur», s’inscrit dans cette démarche, mais en misant cette fois sur la beauté et sur la richesse de notre fragile vaisseau spatial.