Le Droit
L’Institut national de santé publique rappelle que le casque de vélo est «très efficace» pour prévenir les blessures à la tête chez les cyclistes.
L’Institut national de santé publique rappelle que le casque de vélo est «très efficace» pour prévenir les blessures à la tête chez les cyclistes.

L’Institut national de santé publique appuie le libre choix du casque de vélo

Élisabeth Fleury
Élisabeth Fleury
Le Soleil
Après plusieurs années à proposer de rendre obligatoire le port du casque de vélo pour tous les cyclistes, l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) fait volte-face. Dans un long avis publié mardi, l’organisme recommande plutôt qu’on intensifie les efforts de promotion et qu’on mette l’accent sur le développement d’infrastructures sécuritaires pour les cyclistes partout au Québec.