Le Droit
Le printemps est a nos portes.
Le printemps est a nos portes.

Le Québec devrait connaître un printemps tardif

La Presse Canadienne
MONTRÉAL — La tentation est toujours grande, mais les Québécois ne devraient pas trop tabler sur le redoux de février pour remiser tuques et pelles.