Le Droit
Les trois syndicats ont quitté le comité et portent seuls avec l’association étudiante depuis plus de 6 ans la lutte contre les violences sexuelles et les violences faites aux femmes à l’UQO.
Les trois syndicats ont quitté le comité et portent seuls avec l’association étudiante depuis plus de 6 ans la lutte contre les violences sexuelles et les violences faites aux femmes à l’UQO.

Lutte aux violences sexuelles : pas sans les syndicats !

À vous la parole
À vous la parole
Le Droit
Les propos de Sylvie de Grosbois, vice-rectrice à l’enseignement et à la recherche, et présidente du comité consultatif Pour une université sans violence sexuelle, Université du Québec en Outaouais ne reflètent pas notre lecture de la situation («Violences sexuelles à l’UQO : rectifions les faits», Le Droit, 19 décembre).