Le Droit
Le premier ministre Justin Trudeau a reconnu avec émotion que le gouvernement a eu tort d’avoir «forcé à vivre à l’écart», «rendu invisibles» et «humilié» ses citoyens des communautés lesbienne, gaie, bisexuelle, transgenre, queer et bi-spirituelle (LGBTQ2).
Le premier ministre Justin Trudeau a reconnu avec émotion que le gouvernement a eu tort d’avoir «forcé à vivre à l’écart», «rendu invisibles» et «humilié» ses citoyens des communautés lesbienne, gaie, bisexuelle, transgenre, queer et bi-spirituelle (LGBTQ2).

LGBTQ2: Trudeau présente des excuses

Mélanie Marquis
La Presse Canadienne
OTTAWA — Douze «sorry» et un «désolé». Justin Trudeau s’est excusé avec profusion aux membres de la communauté LGBTQ2, mardi, se faisant le porte-parole de la «honte collective» des Canadiens devant la «véritable chasse aux sorcières» dont ils ont été victimes pendant des décennies.