Le Droit
Le conducteur du train Thomas Harding a offert au contrôleur de la circulation ferroviaire de retourner sur les lieux de l’incendie de la locomotive à Nantes, le soir du 5 juillet 2013, avant que le convoi rempli de pétrole dévale vers Lac-Mégantic.
Le conducteur du train Thomas Harding a offert au contrôleur de la circulation ferroviaire de retourner sur les lieux de l’incendie de la locomotive à Nantes, le soir du 5 juillet 2013, avant que le convoi rempli de pétrole dévale vers Lac-Mégantic.

Harding a offert de retourner vérifier la locomotive

René-Charles Quirion
René-Charles Quirion
La Tribune
Le conducteur de train Thomas Harding de la Montreal, Maine & Atlantic (MMA)a demandé au contrôleur de la circulation ferroviaire (CCF) Richard Labrie s’il devait retourner sur les lieux de l’incendie de la locomotive à Nantes le 5 juillet 2013.