Le Droit
Tony Accurso fait face à cinq chefs d’accusation, soit fraude de plus de 5000 $, abus de confiance, corruption, complot afin de commettre des actes de corruption et complot afin de commettre des fraudes.
Tony Accurso fait face à cinq chefs d’accusation, soit fraude de plus de 5000 $, abus de confiance, corruption, complot afin de commettre des actes de corruption et complot afin de commettre des fraudes.

Accurso finançait des partis avec des prête-noms

La Presse Canadienne
LAVAL — L’ex-entrepreneur Tony Accurso dit avoir remis 75 000 $ par année au collecteur de fonds Marc Bibeau pour le financement du Parti libéral du Québec (PLQ) sous la forme de 25 chèques de 3000 $ signés par des employés de ses entreprises, sommes qui leur étaient ensuite remboursées.