Le Droit
Paul Manafort, ancien directeur de campagne du président Donald Trump, a plaidé non coupable aux 12 chefs d’accusations qui pèsent contre lui et son associé Richard Gates, dont complot contre les États-Unis, blanchiment, fausses déclarations et non-déclaration de comptes détenus à l’étranger.
Paul Manafort, ancien directeur de campagne du président Donald Trump, a plaidé non coupable aux 12 chefs d’accusations qui pèsent contre lui et son associé Richard Gates, dont complot contre les États-Unis, blanchiment, fausses déclarations et non-déclaration de comptes détenus à l’étranger.

L’enquête russe s’accélère

AFP
WASHINGTON — Le procureur spécial enquêtant sur une ingérence russe présumée dans la présidentielle américaine a mis en accusation lundi trois membres de l’équipe de campagne de Donald Trump, dont son ex-directeur Paul Manafort et un conseiller ayant menti sur ses contacts avec Moscou.