Le Droit
Le syndicat souligne que ses quelque 2300 membres vivent constamment dans l’incertitude car ils ne savent jamais à l’avance s’ils seront encore à l’emploi de l’institution dans quelques mois.
Le syndicat souligne que ses quelque 2300 membres vivent constamment dans l’incertitude car ils ne savent jamais à l’avance s’ils seront encore à l’emploi de l’institution dans quelques mois.

Les professeurs à temps partiel de l’Ud’O sont prêts pour la grève

Daniel LeBlanc
Daniel LeBlanc
Le Droit
La rémunération et la sécurité d’emploi sont parmi les principales revendications de l’Association des professeurs à temps partiel de l’Université d’Ottawa (APTPUO), qui mettra sa menace de grève à exécution dès lundi à minuit si aucune entente n’est conclue avec l’employeur.