Le Droit
Une nouvelle étude confirme que des niveaux élevés de substances toxiques s’accumulent dans le corps des pompiers en raison de l’exposition soutenue aux flammes et à la fumée.
Une nouvelle étude confirme que des niveaux élevés de substances toxiques s’accumulent dans le corps des pompiers en raison de l’exposition soutenue aux flammes et à la fumée.

De dangereuses toxines dans le corps des pompiers

La Presse Canadienne
Une nouvelle étude confirme ce que de nombreux pompiers soupçonnent depuis longtemps : des niveaux élevés de substances toxiques s’accumulent dans leur corps en raison de l’exposition soutenue aux flammes et à la fumée.