Le Droit
Le conseiller municipal de Rideau-Vanier, Mathieu Fleury, accuse les responsables du centre de prévention des surdoses de politiser les services d'injection supervisée en refusant de remiser leurs tentes malgré l'ouverture mardi du centre d'injection temporaire de Santé publique Ottawa.
Le conseiller municipal de Rideau-Vanier, Mathieu Fleury, accuse les responsables du centre de prévention des surdoses de politiser les services d'injection supervisée en refusant de remiser leurs tentes malgré l'ouverture mardi du centre d'injection temporaire de Santé publique Ottawa.

Fleury réclame à nouveau la fin du centre de prévention des surdoses

Charles-Antoine Gagnon
Charles-Antoine Gagnon
Le Droit
Le conseiller municipal de Rideau-Vanier, Mathieu Fleury, accuse les responsables du centre de prévention des surdoses de politiser les services d'injection supervisée en refusant de remiser leurs tentes malgré l'ouverture mardi du centre d'injection temporaire de Santé publique Ottawa.