Le Droit
Bien que seulement 21 pour cent des Québécois estiment que les réseaux sociaux sont « très ou assez sécuritaires » et que 73 pour cent sont réticents à l'idée de divulguer leurs informations personnelles sur ces plateformes, leurs comportements ne reflètent pas cette méfiance.
Bien que seulement 21 pour cent des Québécois estiment que les réseaux sociaux sont « très ou assez sécuritaires » et que 73 pour cent sont réticents à l'idée de divulguer leurs informations personnelles sur ces plateformes, leurs comportements ne reflètent pas cette méfiance.

Les Québécois sont réticents à partager leurs informations personnelles en ligne

La Presse Canadienne
Les Québécois sont relativement réticents à l'idée de partager leurs informations personnelles en ligne, selon un coup de sonde réalisé par le Centre facilitant la recherche et l'innovation dans les organisations (CEFRIO).