Le Droit
Dans son bulletin «Données sociodémographiques en bref», l'Institut de la statistique du Québec a relevé qu'en 2014 la violence psychologique avait touché près de 12% des personnes ayant été en couple ou en contact avec un ex-conjoint au fil des cinq années précédentes.
Dans son bulletin «Données sociodémographiques en bref», l'Institut de la statistique du Québec a relevé qu'en 2014 la violence psychologique avait touché près de 12% des personnes ayant été en couple ou en contact avec un ex-conjoint au fil des cinq années précédentes.

La violence conjugale la plus répandue au Québec est psychologique

La Presse Canadienne
La forme de violence conjugale la plus répandue dans la province est de nature psychologique, a indiqué, mardi, l'Institut de la statistique du Québec (ISQ).