Le Droit
Vue sur le réacteur nucléaire de la centrale de Chalk River, en Ontario, en décembre 2007.
Vue sur le réacteur nucléaire de la centrale de Chalk River, en Ontario, en décembre 2007.

Un journaliste a sonné l'alerte

Paul Gaboury
Paul Gaboury
Le Droit
Journaliste retraité spécialisé dans le domaine du nucléaire, Gilles Provost est « scandalisé » par le projet de dépotoir de déchets radioactifs de Chalk River, mais aussi choqué parce que les francophones n'ont pas accès à une version française de l'analyse d'impact environnemental du promoteur, Les Laboratoires nucléaires canadiens, le consortium mandaté pour gérer le site par le gouvernement fédéral.