Le Droit
Ce conflit survient à quelques jours des plaidoiries finales devant le Conseil canadien des relations industrielles pour déterminer si la STO offre un service essentiel.
Ce conflit survient à quelques jours des plaidoiries finales devant le Conseil canadien des relations industrielles pour déterminer si la STO offre un service essentiel.

Les chauffeurs de la STO quittent la table de négociations

Julien Paquette
Julien Paquette
Le Droit
Déjà à couteaux tirés, la direction de la Société de tranport de l'Outaouais (STO) et le syndicat des chauffeurs et des employés de l'entretien ne tiendront plus de négociations jusqu'à nouvel ordre après que des mesures de discipline aient été imposées à l'endroit du président et du vice-président de ce même syndicat.