Le Droit
«Deux pour cent, ça peut paraître peu, mais c'est en fait considérable. En Colombie-Britannique, cela se traduit par environ 100 000 (personnes)», explique Kate Smolina, de la faculté de médecine de l'Université de la Colombie-Britannique.
«Deux pour cent, ça peut paraître peu, mais c'est en fait considérable. En Colombie-Britannique, cela se traduit par environ 100 000 (personnes)», explique Kate Smolina, de la faculté de médecine de l'Université de la Colombie-Britannique.

Les ordonnances pour des opioïdes en hausse en Colombie-Britannique

La Presse Canadienne
Le nombre de personnes disposant d'ordonnances de trois mois ou plus pour des opioïdes a continuellement augmenté en Colombie-Britannique bien avant l'explosion du nombre de cas de surdoses constatée cette année.