Le Droit
Après avoir été laissé vacant pendant 18 ans, le 100, rue Wellington s'apprête à recevoir un sacré coup de plumeau.
Après avoir été laissé vacant pendant 18 ans, le 100, rue Wellington s'apprête à recevoir un sacré coup de plumeau.

Aux Canadiens de déterminer l'avenir du 100 Wellington

Catherine Morasse
Catherine Morasse
Le Droit
Après avoir été laissé vacant pendant 18 ans, le 100, rue Wellington s'apprête à recevoir un sacré coup de plumeau, alors que les consultations pour lui trouver un nouvel usage ont été lancées jeudi.