Le Droit
Malgré que son arrivée au Canada lui ait coûté beaucoup, Bashar Alhalabi est heureux de pouvoir élever sa famille loin de la guerre. On le voit ici aux côtés du maire d'Ottawa Jim Watson.
Malgré que son arrivée au Canada lui ait coûté beaucoup, Bashar Alhalabi est heureux de pouvoir élever sa famille loin de la guerre. On le voit ici aux côtés du maire d'Ottawa Jim Watson.

«Heureux d'être ici» et d'avoir échappé au chaos

Huguette Young
Le Droit
Depuis qu'il est au pays, Bashar Alhalabi, un réfugié et ancien dermatologue en Syrie, n'a plus ces cauchemars où il craignait de se faire enlever ses enfants.