Le Droit
À Ottawa, 295 km² de terres arables ont été perdus au profit de la zone bâtie et 217 km² de terres naturelles ou semi-naturelles. À Gatineau, ce sont 72 km² de terres agricoles et 168 km² de terres naturelles qui ont été grugés.
À Ottawa, 295 km² de terres arables ont été perdus au profit de la zone bâtie et 217 km² de terres naturelles ou semi-naturelles. À Gatineau, ce sont 72 km² de terres agricoles et 168 km² de terres naturelles qui ont été grugés.

Ottawa et Gatineau continuent de grossir

Huguette Young
Le Droit
À l'échelle du pays, les zones bâties dans les régions métropolitaines ont plus que doublé de 1971 à 2011, révèle Statistique Canada dans une étude rendue publique mardi. Les espaces consacrés aux propriétés résidentielles, commerciales et institutionnelles, routes, stationnements et parcs de plusieurs grandes villes ont enregistré une forte hausse pendant cette période, particulièrement à Ottawa et, dans une moindre mesure, à Gatineau.