Le Droit

Aide à mourir: le fédéral devrait autoriser le consentement anticipé

Caroline St-Pierre
La Presse Canadienne
Deux associations québécoises ont demandé au gouvernement Trudeau, vendredi, d'intégrer à la Loi sur l'aide médicale à mourir la directive médicale anticipée, c'est-à-dire la possibilité pour un patient de donner son consentement à l'avance aux soins de fin de vie.