Le Droit
Laisser les conseillers municipaux choisir eux-mêmes les maires n'enchante pas Suzanne Roy.
Laisser les conseillers municipaux choisir eux-mêmes les maires n'enchante pas Suzanne Roy.

Une invitation à respecter la démocratie

Jonathan Custeau
Jonathan Custeau
La Tribune
La présidente de l'Union des municipalités du Québec, Suzanne Roy, n'accueille pas du tout la suggestion du Regroupement des élus municipaux indépendants (RÉMI) d'abolir le suffrage universel pour le choix d'un maire. Elle inscrit aussi son désaccord avec l'idée du conseiller Julien Lachance d'abolir les partis politiques municipaux au Québec.