Le Droit
Après Gatineau, Ottawa et Rouyn-Noranda, le Festibière s'attaque au marché torontois.
Après Gatineau, Ottawa et Rouyn-Noranda, le Festibière s'attaque au marché torontois.

Le Festibière s'exporte à Toronto

Sylvie Branch
Sylvie Branch
Le Droit
Le Festibière de Gatineau vit un «baby-boom» depuis sa première broue en 2011. Après avoir exporté le concept gatinois à Rouyn-Noranda et à Ottawa plus tôt cette année, le marché de Toronto accueillera le festival dès l'hiver prochain.