Le Droit
Après avoir ouvert leurs portes à la musique l'an dernier, les organisateurs du festival ont voulu renouveler l'expérience. «C'est une demande qu'on a eue du public et de nos festivaliers. C'est aussi ajouter une plus-value au festival», explique Michael O'Farrel, directeur général du Festibière.
Après avoir ouvert leurs portes à la musique l'an dernier, les organisateurs du festival ont voulu renouveler l'expérience. «C'est une demande qu'on a eue du public et de nos festivaliers. C'est aussi ajouter une plus-value au festival», explique Michael O'Farrel, directeur général du Festibière.

De la «musique gourmande» au prochain Festibière de Gatineau

Mama Afou
Le Droit
Le cinquième Festibière de Gatineau proposera une programmation musicale qui va brasser.