Le Droit
Les policiers ont marqué l'endroit, sur la route 307, où un véhicule a frappé Maryse Beaulne une deuxième fois.
Les policiers ont marqué l'endroit, sur la route 307, où un véhicule a frappé Maryse Beaulne une deuxième fois.

La STO ne remet pas en question ses «arrêts de courtoisie»

Louis-Denis Ebacher
Louis-Denis Ebacher
Le Droit
La Société de transport de l'Outaouais (STO) ne remet pas en question ses «arrêts de courtoisie» dans les secteurs ruraux, ce même type d'arrêt que s'apprêtait à rejoindre la jeune Maryse Beaulne, happée mortellement mardi matin.