Le Droit
Lui-même soucieux de la sécurité de sa fille, l'homme d'affaires gatinois Daniel Drouin a mis sur pied l'entreprise Après-Bal Outaouais, il y a trois ans. Moyennant l'achat d'un billet de 55$, les élèves bénéficient d'un transport par autobus vers un lieu gardé secret à une demi-heure de la ville, où jeux de laser, animation, musique avec DJ et BBQ les attendent jusqu'aux petites heures du matin.
Lui-même soucieux de la sécurité de sa fille, l'homme d'affaires gatinois Daniel Drouin a mis sur pied l'entreprise Après-Bal Outaouais, il y a trois ans. Moyennant l'achat d'un billet de 55$, les élèves bénéficient d'un transport par autobus vers un lieu gardé secret à une demi-heure de la ville, où jeux de laser, animation, musique avec DJ et BBQ les attendent jusqu'aux petites heures du matin.

Les après-bals ont bien changé

Daniel LeBlanc
Daniel LeBlanc
Le Droit
Fini ou presque l'époque où les après-bals, ces célébrations où les finissants laissent tomber tuxedo et robe pour aller festoyer en toute liberté sans autorité parentale, se déroulaient dans des champs transformés en beuverie hors de contrôle.