Le Droit
En raison d'une trop grande activité humaine, le tiers des lacs de la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau vieillissent plus rapidement que prévu, et certains d'entre eux pourraient mourir d'ici un demi-siècle, selon une récente étude. Ci-contre, le Lac Fortune, dans le parc de la Gatineau.
En raison d'une trop grande activité humaine, le tiers des lacs de la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau vieillissent plus rapidement que prévu, et certains d'entre eux pourraient mourir d'ici un demi-siècle, selon une récente étude. Ci-contre, le Lac Fortune, dans le parc de la Gatineau.

Des lacs de la région en danger

Mathieu Bélanger
Mathieu Bélanger
Le Droit
À cause d'une trop grande activité humaine, le tiers des lacs de la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau vieillissent plus rapidement que prévu, si bien que certains d'entre eux pourraient mourir d'ici un demi-siècle. Un changement de mentalité est à l'ordre du jour.