Le Droit
Quelque 300 chauffeurs d'autobus scolaires de quatre transporteurs de l'Outaouais menacent de déclencher une grève le 4 novembre si les négociations avec leur employeur ne cheminent pas.
Quelque 300 chauffeurs d'autobus scolaires de quatre transporteurs de l'Outaouais menacent de déclencher une grève le 4 novembre si les négociations avec leur employeur ne cheminent pas.

Les autobus jaunes pourraient rester au garage

Daniel LeBlanc
Que les parents se le tiennent pour dit: une menace de grève plane au-dessus de quatre transporteurs scolaires de l'Outaouais. À moins d'un revirement de situation, 22000 écoliers des commissions scolaires des Draveurs, des Portages-de-l'Outaouais, Western Québec et des Hauts-Bois de l'Outaouais pourraient être privés d'autobus jaunes dans trois semaines.