Radio communautaire francophone à Ottawa : le CRTC prié de refaire ses devoirs

James Moore

Le groupe qui travaille depuis plusieurs années pour établir une radio communautaire francophone à Ottawa vient de remporter une victoire importante.


Le nouveau ministre du Patrimoine canadien, James Moore, ordonne au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) de refaire ses devoirs et de réexaminer sa décision d'août dernier.

Le CRTC avait alors attribué des licences à deux nouvelles stations de radio commerciales FM de langue anglaise, au grand dam de plusieurs francophones, surtout le groupe de la Radio communautaire francophone d'Ottawa (RCFO). « Une première victoire, une grande victoire — c'est comme ça que je la qualifie. On a été écouté et on remercie le ministre Moore », affirme Lucien Bradet, président de la RCFO.



M. Bradet souligne que M. Moore parle non seulement de « renvoyer » la décision pour réexamen, mais aussi de « nouvelle audience ». « C'est là le nerf de la guerre. C'est très important. »

Selon lui, la RCFO a réussi à démontrer au ministre qu'il y a eu des erreurs dans l'attribution des licences. Lucien Bradet ignore quand se tiendront les prochaines audiences, mais assure que la RCFO est prête.

Le président d'Impératif français, Jean-Paul Perreault se dit très content de savoir qu'il y aura de nouvelles audiences. « Il faudra s'assurer que le CRTC réalise que dans la région de la capitale fédérale, il y a un manque flagrant de stations de langue française. On connaît l'importance que les médias électroniques ont sur le sentiment d'appartenance. »

Situation minoritaire



« Notre gouvernement reconnaît le rôle que joue la radio dans le dynamisme des communautés francophones et anglophones vivant en situation minoritaire, affirme le ministre James Moore dans son communiqué émis hier. En renvoyant les décisions au CRTC, nous nous attendons à ce qu'il réexamine ses décisions touchant les fréquences radio d'Ottawa-Gatineau. »

M. Moore demande par ailleurs que le CRTC « prenne le pouls de la population dans le cadre d'une audience publique qui débutera en janvier 2009. Le CRTC pourra ainsi recueillir tous les points de vue et identifier les défis à relever pour offrir aux Canadiens des services de radiodiffusion adaptés à leurs besoins. »

Le 26 août dernier, le CRTC a accordé deux licences de diffusion sur la bande FM à Ottawa-Gatineau à Astral Media Radio Inc. et à Frank Torres.

En plus de la RCFO, la radio française Réél-radio de l'Université du Québec en Outaouais demandait aussi une licence de diffusion en français. Son directeur général, Patrick Pilon, s'est dit surpris. « On n'a pas cessé d'exister. On continue de diffuser sur Internet. S'il y a d'autres audiences, je suis pas mal convaincu que Réél-Radio va aller de l'avant. »