Plus de peur que de mal pour une vingtaine d'élèves

Vingt-cinq étudiants de Val-des-Monts en ont été quitte pour une bonne frousse, mardi matin, lorsque le chauffeur d'autobus qui les conduisait à la polyvalente Nicolas-Gatineau a perdu le contrôle de son véhicule, qui s'est retrouvé dans le fossé en raison de la chaussée glissante.


L'incident s'est produit peu après 7 h sur le chemin Saint-Antoine à Val-des-Monts, près du chemin Saint-Joseph. En tout, neuf adolescents qui étudient à la polyvalente Nicolas-Gatineau et à l'école du Versant ont été conduits aux hôpitaux de Hull et de Gatineau par mesure préventive.

«Le chauffeur voulait prendre la courbe et il y avait beaucoup de boue sur la chaussée, raconte Alexandre Lafrenière-Chartier, un étudiant de 14 ans. Il a perdu le contrôle de son véhicule à cause de la boue. Pourtant, le conducteur roulait au maximum à 35 km/h.»



«Quand c'est arrivé, toutes les filles criaient, le monde “capotait” à l'intérieur de l'autobus, poursuit l'adolescent, qui a été légèrement blessé au dos. J'étais stressé ! J'ai fermé les yeux et quand je les ai rouverts, je me suis réveillé sur une fille qui était assise sur le banc d'à côté. Après l'accident, j'ai ouvert la porte de secours arrière et nous sommes sortis de l'autobus.»

M. Lafrenière-Chartier s'est inquiété pour son frère, qui était également à bord de l'autobus. La tête de son frère a fracassé une vitre du véhicule, mais il s'en est sorti avec une bosse sur la tête.

À sa demande, le chauffeur de l'autobus n'a pas été conduit à l'hôpital. Selon l'étudiant de 14 ans, le conducteur avait mal à une jambe et boitait après l'incident.

Refuge chez une voisine



Après avoir été fortement secoués, les étudiants ont attendu les services d'urgence sur le terrain d'une résidence situé à proximité du lieu de l'accident. Plusieurs en ont profité pour contacter leurs parents.

«Nous avons attendu que les ambulanciers et les policiers arrivent, poursuit M. Lafrenière-Chartier. Ils ont fait du très bon travail. Les policiers ont interrogé tout le monde.»

C'est la deuxième fois que l'étudiant de la polyvalente Nicolas-Gatineau se retrouve impliqué dans un accident d'autobus. La première fois, il allait à la maternelle.

«Je commence à en avoir assez», a lancé l'adolescent avec le sourire.

Services à l'école

La direction de la polyvalente Nicolas-Gatineau a pris les choses au sérieux. Une infirmière a été mise à la disposition des étudiants éprouvant de la douleur.



«Demain (mercredi), nous allons rencontrer les jeunes avant leur départ pour la maison, affirme le directeur de l'institution scolaire, Claude Beaulieu. Si des étudiants demandent des services complémentaires, nous nous organiserons pour qu'ils puissent rencontrer les personnes qui peuvent les aider.»

Collision mortelle à Ottawa

Lundi soir, un homme de 78 d'Ottawa est décédé après avoir perdu la maîtrise de son véhicule, qui a capoté dans le fossé, sur le chemin Huntclub, peu après 21 h 45. Sa passagère a été blessé grièvement, mais sa vie ne serait pas en danger.